Temática para 2019
Actuar juntos para ofrecer a los niños y niñas, sus familias y comunidades los medios para erradicar la pobreza

Este año se han realizado algunos cambios en la página sobre el 17 de Octubre.

Aquí encontrará:

  • Testimonios: tomas de palabra de personas que viven la gran pobreza.
  • Presentación: lo que es este Día, su espíritu,...
  • Momentos fuertes: actividades, tomas de palabra, gestos significativos...
  • Contáctenos: para cualquier duda o pregunta relacionadas al 17 de Octubre.
  • Caja de herramientas: afiche, nota explicativa, textos de referencia, vídeos,...

Seleccione un país para ver lo que se vivió los años anteriores

Bonassama, Douala - Jueves 17 Octubre 2019 - S’unir avec les plus exclus 

Cuéntanos lo que pasó en el evento

La célébration de la journée mondiale du refus de la misère en 2019 a permis de s’unir avec les plus exclus dans l’optique de défendre et promouvoir leurs droits. Par ailleurs elle a permis de se joindre avec les enfants afin de valoriser le 30 éme anniversaire de la convention internationale des droits des enfants

l’objectif de notre engagement est aussi de promouvoir et diffuser les valeurs de la Journée Mondiale du Refus de la Misère auprès de bon nombres d’acteurs . Car les préoccupations des acteurs rencontrées sur le terrain nous relatent que la Journée Mondiale du Refus de la Misère est peu connue au Cameroun.

L’INITIATIVE S’UNIR AVEC LES PLUS EXCLUS : PROJET 1 CAHIER 1 STYLO

Cette stratégie a été mis en œuvre afin de favoriser une participation citoyenne de tous les acteurs quelques soit leur âge, leur ethnies, leur statut dans la lutte contre la pauvreté. Ainsi donc, cette activité a permis de toucher directement 200 enfants dont 150 déplacés internes des crises sociopolitiques et plus de 50 parents. Les animations ont touchées les sujets liés à la solidarité,

l’entraide, l’éducation, le vivre ensemble et l’engagement.

DONNONS LA PAROLE AUX PLUS EXCLUS AFIN DE VALORISER LEURS DROITS

De ce fait, l’animation des élèves à l’École Publique de Bonassama était basée sur les notions relatives à la convention internationale des droits de l’enfant. Il était question lors de ces échanges, d’initier les élèves non seulement à connaître leurs droits mais de se considérer comme des acteurs pouvant impacter positivement la société.

La seconde articulation de cette activité s’est effectuée lors de la descente sur le terrain respectivement dans les quartiers Bonassama Vallée, Mabanda, Besseke afin d’échanger avec les jeunes et les adultes sur leurs combats face à la misère. Les données collectées sur le terrain nous renseignent sur le combat de nombreux acteurs à travers les récits suivants :

« Pour lutter contre la misère, moi j’organise mes ressources en créant mes

plantations en dehors de mon métier de vigile que j’effectue au quotidien »

« Pour faire face à la misère, je me débrouille à faire la coiffure pour nourrir ma

famille et envoyer mes enfants à l’école. Si je reste sans rien faire la pauvreté va

m’absorber»

« Pour éviter la pauvreté , je fais des petits métiers, je me débrouille je vends des

oranges, et la banane pour joindre les deux bouts même si le bénéfice est minime je

préfère me débrouiller que de rester mendier »

« Pour éviter la pauvreté et la misère , j’aide ma maman a vendre au marché quand je

rentre des classes. C’est à travers ce commerce qu’on paye ma scolarité »

Descripción del evento

14 septembre

  • Echanges avec les enfants sur la force de l’éducation dans la destruction des clivages et des préjugés

  • Jeu de questions- réponses

  • Sensibilisation des enfants sur l’éducation et le vivre ensemble à travers la musique

17 octobre

Rencontre des jeunes des quartiers précaires (Bonassama vallée, Bésséké, Mabanda) et échanges sur :

  • leurs expériences dans le combat de la misère

  • leurs quotidiens

  • leurs stratégies et leurs moyens de résiliences face à la pauvreté.

Association  Des  Jeunes  Entreprenants  de  Bonassama

Bonassama, Douala
Camerún